HIPPOCRATE, L’auto-hypnose.

19Oct06

L’auto-hypnose

Les personnes souffrant de douleurs chroniques sont souvent prêtes à tout pour s’en libérer, ne serait-ce que pour quelques heures. Un moyen de plus en plus employé, de nos jours, est l’auto-hypnose.

Ici, c’est le patient lui-même qui fait office d’hypnotiseur. Réussir à se plonger dans un état de relaxation profonde afin d’influencer son subconscient, cela s’apprend ! Pour commencer, le patient se laisse plonger en état de transe par l’hypnothérapeute. En se promenant dans un paysage imaginaire tout droit sorti de son esprit, le patient peut accéder à son subconscient. Les images surgissent d’elles-mêmes, permettant ainsi de refouler la sensation de douleur. Les patients ont besoin de se concentrer sur un symbole. Cela peut être un bouton, un interrupteur ou encore une couleur.

L’objectif des patients douloureux chroniques est de tomber en transe et de ne plus ressentir de douleur. Jusqu’à présent, les scientifiques n’ont pas encore su déterminer avec précision les mécanismes mentaux et corporels qui se déroulent chez les patients. Une étude de l’université de Göttingen portant sur 28 patients souffrant de douleurs chroniques a montré que les patients pouvaient, grâce à l’auto-hypnose, réduire considérablement l’intensité de leurs douleurs. Sur le long terme, leur consommation d’analgésiques, d’antidépresseurs et de substances opiacées a diminué de 60 à 75 %.

Les patients apprennent généralement très vite à s’auto-hypnotiser. On ne parvient pas toujours à contrôler totalement ses douleurs, mais utilisée comme traitement complémentaire aux analgésiques traditionnels, l’auto-hypnose peut aussi être une grande aide. Le patient apprend à trouver ses propres solutions pour soulager sa douleur. »

Toutes les personnes qui ont des facilités pour se concentrer peuvent apprendre à s’auto-hypnotiser. Cela peut même s’avérer très judicieux en cas de troubles chroniques. Car il est évident qu’un patient ne peut pas consulter son hypnotiseur à chaque fois qu’il ressent une douleur. En Allemagne, près de 5 000 hypnothérapteutes forment régulièrement leurs patients à l’auto-hypnose. En France, on compte entre 3 000 et 4 000 hypnothérapeutes. Mais les caisses d’assurance maladie ne prennent pas en charge le coût de ce traitement.

……………………………
HIPPOCRATE – Magazine de santé
Mardi 24 octobre 2006 à 14h00
Rediffusion du 06 décembre 2005
Rédactrice en chef : Heidemarie Petters
Une coproduction ZDF-ARTE G.E.I.E.

Publicités


No Responses Yet to “HIPPOCRATE, L’auto-hypnose.”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :